Masquer le menu

23 décembre 2020

Non classé

Sécurité : garantir un cadre de vie serein aux locataires

Partager :

S'abonner au flux RSS :

Le 30 octobre dernier, le pays a été à nouveau confiné. Une situation particulière où des problématiques de tranquillité et de sécurité peuvent surgir, a fortiori dans l’habitat collectif. Les bailleurs sociaux sont tenus de garantir à leurs locataires une jouissance paisible de leur logement. Cette mission, Vilogia la remplit en travaillant main dans la main avec ses partenaires et en mettant en place plusieurs dispositifs innovants.

garde-assermentes-vilogia

Un travail mobilisant un réseau d’acteurs

Mieux vaut prévenir que guérir. Tel est l’adage qui s’applique à l’organisation des CLSPD (Conseil local de sécurité et de prévention de la délinquance). Dans les villes qui ont décidé de les mettre en place, ces instances réunissent plusieurs acteurs afin d’élaborer une stratégie territoriale de sécurité. Autour des représentants de la ville, on trouve bien entendu, la police, la préfecture, le délégué du Procureur mais aussi les associations locales, les opérateurs de transport public et les bailleurs sociaux. Le CLSPD se réunit en moyenne une fois par mois via une cellule de veille. Mais le lien entre les partenaires est permanent. « On se connaît bien et on travaille en confiance » précise Laurence Mourette, Référente sécurité chez Vilogia.

« Nous occupons une place particulière dans le dispositif car nous sommes en capacité d’alerter très tôt sur des squats ou des attroupements dans les entrées qui peuvent être le point de départ de problématiques plus graves » poursuit celle qui représente Vilogia dans les cellules de veille de la Métropole Européenne de Lille. Si celles-ci permettent aux organismes HLM de faire remonter des informations, elles permettent aussi aux institutionnels de s’appuyer sur les bailleurs pour déployer des actions. « En cette période de confinement par exemple, nous avons été sollicités par la préfecture pour relayer une campagne de sensibilisation contre les violences intra-familiales. » témoigne la collaboratrice.

La coordination entre les différents partenaires représente une part importante du travail de prévention mais l’action des bailleurs sociaux ne se limite pas à cet aspect. Les organismes HLM sont en capacité d’agir eux-mêmes pour assurer la tranquillité de leurs locataires. Et Vilogia s’est très tôt investi sur le sujet.

Une plateforme téléphonique joignable toutes les nuits.

Ainsi, depuis 2013, Vilogia a mis en place dans la métropole lilloise un « dispositif de nuit ». Trois équipages de deux agents de sécurité privée effectuent des rondes sur l’ensemble du patrimoine. Les agents sillonnent les quartiers de 18h à 6h du matin selon les directives du service sécurité du bailleur. Les locataires ont également la possibilité de solliciter ces équipages en contactant la plateforme téléphonique de Vilogia. Sur le terrain, les agents utilisent leur force de persuasion pour faire cesser les troubles. Chaque nuit, ce dispositif réalise une cinquantaine d’interventions, principalement des dispersions en bas d’immeubles et des interventions pour troubles à la tranquillité. Un succès pour Bruno Mortier, Responsable du service de sécurité de Vilogia, qui précise « les locataires sont rassurés. La police, quant à elle, n’hésite pas à parler de 17 bis pour désigner le recours au dispositif de nuit ».

service-nuit-vilogia

En journée, deux autres pôles du service sécurité interviennent. Les gardes particuliers assermentés, collaborateurs Vilogia agréés par le préfet, en capacité de dresser des procès verbaux pour sanctionner des incivilités (dégradations volontaires, dépôt d’ordures…). Ces PV ont la même valeur probante que ceux dressés par des fonctionnaires de police. Charge ensuite au Procureur de la République de décider de l’opportunité des poursuites. Et, lorsque les troubles de voisinage sont importants, ce sont les deux responsables médiation qui entrent en piste avec pour rôle de rétablir le dialogue et de trouver une solution amiable au conflit. En dernier ressort, c’est ce pôle qui, en lien avec le service juridique, contribue au dossier de résiliation de bail.

La sécurité chez Vilogia en 3 temps forts :

2009 : la médiation sociale opérationnelle. Intervenant sur toute la France, le service Médiation mène un important travail de résolution des conflits. Occupation des halls d’immeubles, incivilités, nuisances sonores… après enquête de voisinage et écoute de chaque partie, le service médiation tente de trouver une solution amiable. Dans 90% des cas, la médiation permet de régler les litiges.

2013 : Le dispositif de nuit. Lancé en 2013 sur le territoire de la MEL et confié à un prestataire, le dispositif de rondes de nuit permet de garantir la tranquillité et la sécurité résidentielle entre 18h et 6h du matin. Afin de mettre en place ce dispositif, un accord collectif a été signé avec les associations de locataires. Ces derniers prennent en charge une partie du financement du service, à raison de 0,90 €/mois par locataire. À noter que depuis fin 2019, Vilogia développe un dispositif comparable sur l’Île-de-France.

2018 : Les gardes particuliers assermentés. À la fin de l’année 2018, 62 collaborateurs de la MEL ont obtenu, après formation et par agrément du Préfet, la qualité de garde particulier assermenté. Ce statut leur permet de dresser des PV sur le périmètre du patrimoine Vilogia et sur des items déterminés : incivilités, dégradations, propreté. Un coordinateur national a été désigné en interne pour piloter le dispositif et l’étendre sur l’ensemble du patrimoine Vilogia en France.

Partager :

S'abonner au flux RSS :

Articles associés
Vos réactions

Laisser un commentaire