Masquer le menu

14 juin 2019

Actualités

Couvent de la Visitation à Roubaix :
« Nous étions 30 autour de la table… »

Partager :

S'abonner au flux RSS :

Comment faire d’un lieu emblématique du passé de Roubaix, une vitrine de son futur ? Valentin Breton, Responsable du projet Couvent de la Visitation, a vécu toute l’aventure. Il raconte comment Vilogia a relevé le défi.

« Le Couvent a été habité par les religieuses pendant cent ans, de quoi laisser une empreinte. Jusqu’en 1978, où les sœurs moins nombreuses et manquant de ressources ont rejoint une autre congrégation.

53 logements sociaux y ont élu domicile jusqu’en 2010, année où le bâtiment a été cédé à un promoteur, qui a construit un logement témoin puis renoncé au projet, faute d’intéressés. Cinq ans plus tard, Vilogia rachète l’ensemble pour y mener un projet ambitieux.

Web
Perspective du projet de réhabilitation du Couvent de la Visitation à Roubaix.

C’est un magnifique bâtiment près du canal. Mais comment lui rendre une vie, qui dure ?

Le passé prouve la difficulté de l’exercice. Alors quel modèle et quels usages ? C’est là que nous avons décidé de lancer un appel à idées. L’objectif est de relancer un site et tout un quartier. Nous avons reçu 35 candidatures de groupements pluridisciplinaires qui se positionnaient tous comme programmistes. 4 finalistes ont été retenus à l’été 2018, un 2ème tour a laissé deux finalistes en lice, et le groupement De Alzua+ est sorti vainqueur.

Il réunissait toutes les expertises et apportait les preneurs, lettres d’engagement à l’appui. Qui plus est, il puisait son inspiration dans les valeurs du Couvent : la vie en communauté, le travail et l’apprentissage.

Les parties communes collent à l’histoire. Nous allons tout retrouver.

Le parloir devient un bar. Le réfectoire, un restaurant italien. Le cellier un market d’aujourd’hui. Le scriptorium, un centre de formation. Et en face de tous ces concepts, il y a des noms de preneurs d’ici ! C’est un projet 100 % roubaisien, développé par et pour Roubaix. Côté logements, il y aura des logements sociaux en coloving gérés par un foyer de jeunes travailleurs, et des logements libres pour travailleurs handicapés gérés par une association.

Vilogia restera propriétaire pour pérenniser l’investissement et cédera progressivement le rez-de-chaussée commercial aux acteurs ou aux investisseurs intéressés. Une opération incluant 30 à 40 % de commerces, c’est rare chez Vilogia, mais le cas était compliqué. Tout était possible et tout a été étudié pour trouver le modèle.

Être imaginatif mais pas tech. C’est un projet exploitable et viable, en un mot pérenne.

Ce projet est un démonstrateur de l’habitat de demain, multiusages, avec des idées innovantes pour optimiser l’exploitation comme le partage des places de parking jour/nuit. C’est aussi un démonstrateur de la manière d’aborder les projets, multiexpertises, avec des architectes / programmistes, un bailleur social / promoteur, garant de l’innovation sociale et de la vision d’aménageur.

Parce que l’objectif est aussi d’ouvrir le site sur le canal, le quartier et la ville. Supprimer le mur d’enceinte, construire des gradins plongeant sur l’eau, créer un hangar à bateaux, recréer le potager au centre qui serait cultivé par les habitants des logements sociaux, pour eux et pour alimenter le restaurant du site.

Le permis de construire sera déposé à l’automne 2019 pour un début des travaux prévu à l’été 2020. Vivement l’été 2022 ! Mais ma plus grande émotion restera la première réunion, à la Bottega (preneur du restaurant du couvent), nous étions 30 autour de la table, 30 à avoir participé au projet, à y croire et à s’engager.”

Ce projet vous intéresse ? Investissez dans la visitation. Contactez Valentin Breton : valentin.breton@vilogia.fr 

 

Partager :

S'abonner au flux RSS :

Mots clés associés à cet article :#Réhabilitation #RéhabilitationDunQuartier #Roubaix

Articles associés
Vos réactions

Laisser un commentaire