Masquer le menu

29 avril 2016

Et si demain ?

Qu’est-ce qu’un bâtiment passif ?

Partager :

S'abonner au flux RSS :

2020 sera l’ère des bâtiments à énergie positive. D’ici là, les bâtiments passifs deviendront la norme pour les constructions neuves. Définition, avantages, et différences entre bâtiment passif, BBC et à énergie positive.

Qu’est-ce qu’un bâtiment passif ?

Le concept de bâtiment passif  (« Bpas ») a été développé à partir des années 1970, pour produire des bâtiments économes en énergie et au confort d’usage et d’habitabilité élevé.

Aujourd’hui, le logement passif repose sur : un concept de construction très basse consommation, basé sur l’utilisation de l’apport de chaleur du soleil, une très forte isolation des murs et des fenêtres, l’absence de ponts thermiques, une grande étanchéité à l’air et le contrôle de la ventilation.

Maison passive schéma

Principe d’un logement passif – Crédit photo : ©Vilogia

 

Trois critères permettent de déterminer si un bâtiment neuf peut obtenir la labellisation allemande de performance énergétique  « Passiv’Haus » :

VMC – Système Mécanique de Ventilation : le label Passiv’Haus met l’accent sur l’étanchéité à l’air du bâtiment qui est indispensable pour assurer un bon fonctionnement du système mécanique de ventilation, et permet ainsi l’utilisation d’une ventilation double-flux avec récupération de chaleur.

En France, l’association La Maison Passive France se charge de certifier les logements passifs répondant à ces critères.

Quels avantages à vivre dans un logement passif ?

Logement BBC, passif ou à énergie positive : quelle est la différence ?

BBC : Bâtiments Basse Consommation

Les bâtiments dits “basse consommation” (BBC) sont nés en 2007. L’objectif : limiter la consommation énergétique des ménages afin de réduire les émissions de gaz à effet de serre. L’organisme Effinergie a été le premier à produire un label BBC. Ce label a inspiré la réglementation thermique 2012, qui a durci les critères de la construction de logements neufs en France, imposant qu’ils ne consomment pas plus de 50 kWh/m2/an en énergie primaire (énergie disponible dans l’environnement et directement exploitable sans transformation).

La labellisation BBC a inspiré celles des maisons passives et des bâtiments à énergie positive, qui respectent les mêmes normes, mais avec des exigences nouvelles revues à la hausse.

Bâtiments à énergie positive (BePOS) : Produire plus d’énergie qu’ils n’en consomment

Les bâtiments à énergie positive sont à la fois très performants et équipés en moyens de production d’énergie. Les bâtiments à énergie positive produisent plus d’énergie (chaleur, électricité) qu’ils n’en consomment. Ce sont en général des bâtiments passifs très performants et fortement équipés en moyens de production énergétique par rapport à leurs besoins en énergie

Un bâtiment passif (Bpas), quant à lui, se contente des apports solaires et des apports métaboliques (chaleur dégagée par les occupants et les appareils ménagers).

En savoir plus

Le site de l’association La Maison Passive France

Lire l’article Organismes Hlm et bâtiments à énergie positive, 5 projets Vilogia

Lire l’article Soléo à Carquefou, 1ère résidence Vilogia labellisée Passiv’Haus

Partager :

S'abonner au flux RSS :

Mots clés associés à cet article :#ConsommationÉnergétique #TransitionÉnergétique

Articles associés
Vos réactions

Laisser un commentaire